Les grandes entreprises reçoivent parfois plusieurs milliers de candidatures chaque année. Et les DRH ont souvent peu de temps à consacrer à chacun d’eux. Alors comment faire pour être sûr de ne pas passer à côté d’un talent ? Pour répondre à cette problématique, Riminder parie sur l’intelligence artificielle.

Actuellement incubée à l’Ecole Centrale Paris, cette start-up a développé une technologie dont la finalité est d’aider les professionnels des ressources humaines à recruter. Sa solution centralise les CV reçus afin de les analyser en profondeur. De nombreuses données, comme les expériences et les formations par exemple, peuvent être extraies, et un moteur de recherche sémantique est intégré.

Orange et Crédit Agricole parmi les clients

«Il s’agit d’une solution d’intelligence artificielle qui permet aux recruteurs de prédire quel serait le prochain candidat à recruter dans une pile de candidatures», explique à Frenchweb Mouhidine Seiv, le cofondateur. Un système de machine learning a aussi été ajouté : «nous proposons également aux recruteurs de faire un drag and drop de CV acceptés et refusés par le passé afin que notre modèle automatique puisse s’adapter aux besoins spécifiques de l’entreprise».

Créée en 2015, Riminder revendique déjà plusieurs grands groupes utilisant sa solution – dont Orange, Crédit Agricole ou encore Atos et Netatmo – même si la société cible également les start-up. Et si Riminder adresse le marché du recrutement, la start-up s’intéresse également à la mobilité interne dans les grandes entreprises.

Lire l’article sur frenchweb.fr